Photo Entrepreneur : ce que vous devez savoir avant de fonder votre entreprise

Entrepreneur : ce que vous devez savoir avant de fonder votre entreprise


Entrepreneur : ce que vous devez savoir avant de fonder votre entreprise

L'entrepreneuriat est une aventure qui séduit de plus en plus de monde. Pourtant, ce n'est pas ce qu'il y a de plus facile en matière d'orientation professionnelle. Les embûches sont nombreuses et il suffit qu'un détail vous échappe pour que le fruit de nombreuses années de travail tombe à l'eau en un instant. Alors, la préparation est essentielle pour avoir l'entreprise dont vous avez toujours rêvé.

L'âme d'un entrepreneur

Ne vous y méprenez pas ! N'est pas entrepreneur qui veut, mais qui peut, car tout le monde n'a pas l'âme d'un entrepreneur. Vous êtes-vous demandé si vous aviez le profil qu'il faut pour vous lancer un tel challenge ? La bonne question serait de savoir à quoi on reconnaît un entrepreneur dans l'âme.

Un entrepreneur est avant tout un altruiste qui veut mettre son savoir-faire au service des autres. C'est aussi quelqu'un qui éprouve un profond plaisir à être en relation avec lui-même ce qui lui permet d'entretenir sa relation avec les autres. Il n'est pas épanoui dans un emploi salarié et aspire à son indépendance.

Le bon projet

Des projets d'entrepreneuriat, il y en a des milliers chaque année. Ceux qui réussissent sont ceux qui sont les meilleurs. Ici, il faut entendre par meilleur qui vient répondre à une problématique existante. Aujourd'hui, les projets qui marchent le plus sont ceux d'entrepreneurs qui ont, eux-mêmes, été confrontés au problème auquel ils apportent une réponse.

Au-delà de ça, votre projet doit être une passion pour vous. Vous devriez aimer ce que vous faites au point de vouloir tout sacrifier pour. Lorsque la pertinence et la passion sont réunies, il ne vous reste qu'à monter un bon business plan.

Le financement

Votre business plan est votre sésame pour obtenir un financement. Il doit être bien rédigé de sorte à convaincre de la viabilité du projet. Les banques sont souvent réticentes à accorder un financement aux projets jugés trop ambitieux, mais également à ceux qui sont trop peu certains. C'est pourquoi votre business plan doit être fondé sur une réelle étude du marché.

L'idéal serait de vous faire aider par un expert-comptable. Ce professionnel vous permettra de monter un dossier solide et de vous rechercher les meilleurs moyens d'obtenir un financement (bancaire ou participatif). Son accompagnement concourt d'ailleurs à crédibiliser votre dossier auprès des banquiers et potentiels investisseurs. Il se montrera aussi très utile en ce qui concerne le choix de votre statut juridique.

Le statut juridique

Cette étape est l'une des plus délicates, car elle déterminera l'existence de votre entreprise. En effet, le statut juridique de votre entreprise a des incidences sur vos redevances fiscales ou des exonérations. Tout dépendra du fait que vous souhaitez entreprendre seul ou en association avec une ou plusieurs personnes.

Dans le premier cas, vous avez le choix entre le statut de micro-entrepreneur, le statut d'Entreprise Individuel classique (EI) et le statut d'Entreprise individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL). Si vous souhaitez entreprendre seul, mais avoir un statut de société, vous avez le choix entre le statut d'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) et le statut de Société à Action Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

Dans le second cas, les options qui s'offrent à vous sont le statut de Société à Responsabilité Limitée (SARL) et le statut de Société à Action Simplifiée (SAS).